lundi , octobre 21 2019
Accueil / Actualités / Nioro du Sahel : Tenue du dialogue national inclusif dans le cercle de Nioro.

Nioro du Sahel : Tenue du dialogue national inclusif dans le cercle de Nioro.

A la demande des plus hautes autorités du pays, le dialogue national inclusif a bien démarré et s’est bien achevé sans incident majeur dans les seize communes du cercle de Nioro.
Il s’agissait au cours de cet exercice pour les participants composés de représentants de partis politiques, de chefs de services techniques, de représentants d’organisations de la société civile, de chefs de quartiers, de représentants de familles religieuses, de notabilités et d’hommes de médias de traiter en deux jours, aussi bien en travaux de groupes qu’en plénière les thématiques comme :
Paix, sécurité et cohésion sociale, politique et institutionnel, gouvernance, Social, Economie et finances, Culture, jeunesse et sport.
Pour les communes de Nioro urbaine, Gadiaba-Kadiel, Guetema, Nioro Tougouné et Yéréré, les travaux étaient présidés par le sous préfet Bakari Camara.
Deux jours durant la centaine de participants ont débattu des différentes dimensions de la crise et des voies et moyens d’en sortir, des grandes questions engageant l’avenir du pays notamment l’intégrité du territoire, l’unité nationale, la paix, la défense, la sécurité, la justice, le foncier, la gouvernance et la rénovation de l’État ;
Ils ont aussi planché sur les points ci-dessous suivants :les pistes pour asseoir et consolider la paix, la sécurité et le vivre ensemble dans le cadre de la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu du processus d’Alger, les stratégies, mécanismes et outils permanents de prévention et de gestion des conflits ,les conditions d’émergence d’un Etat de droit efficace ,les voies et moyens pour la constitution d’une armée nationale performante, les mesures pour restaurer la confiance entre l’Etat et les populations, les mesures de renforcement de l’outil diplomatique , les acquis et les insuffisances en matière de gestion des Maliens établis à l’extérieur ainsi que les mesures de protection de leurs droits et de leur implication dans la vie de la Nation ,le mécanisme indépendant de veille et de suivi-évaluation de la mise en œuvre des résolutions et des recommandations du Dialogue national inclusif assorties d’un plan d’actions et d’un chronogramme entre autres.
Selon le sous préfet central, l’objectif général fixé par ce dialogue est d’établir un diagnostic rigoureux des problèmes auxquels notre pays est confronté depuis au moins trois décennies et d’analyser de manière participative et inclusive leurs causes et leurs conséquences en vue de proposer des solutions de sortie de crise avec un plan d’actions et un chronogramme de mise en œuvre.
Très vivement apprécié par les populations à la base, le dit dialogue vise à :
Débattre des voies et moyens pour garantir l’intégrité, l’unité, la paix et la sécurité sur l’ensemble du territoire national ;
Débattre des réformes institutionnelles et politiques y compris l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu du processus d’Alger ;
Identifier et analyser les forces et faiblesses des politiques économiques, éducatives, sociales, judiciaires, sanitaires, culturelles, communicationnelles environnementales et foncières ;
Proposer les moyens de promotion des mécanismes de transparence dans la gestion des affaires publiques et de la lutte contre la corruption et l’impunité ;


· Débattre des politiques sectorielles prenant en compte les femmes, les jeunes, et les groupes les plus défavorisés et vulnérables (enfants, populations des zones rurales, périurbaines, personnes vivant avec un handicap, migrants, déplacés et réfugiés) ;
Tirer les enseignements de la géopolitique et de la coopération internationale pour un outil diplomatique plus performant en vue d’œuvrer pour des relations internationales mieux équilibrées ;
Tirer les enseignements de l’expérience malienne en matière de gestion, de protection, d’implication des Maliens établis à l’extérieur dans la vie de la Nation ;
Débattre des stratégies de promotion de la culture du civisme, de la citoyenneté et du patriotisme.
A la fin des travaux, les participants se disent satisfaits et mieux outillés pour désormais faire face aux grandes questions engageant l’avenir du pays notamment l’intégrité du territoire, l’unité nationale, la paix, la défense, la sécurité, la justice, le foncier, la gouvernance et la rénovation de l’État.
Dans son discours de clôture des travaux(cas de la commune urbaine de Nioro), le sous préfet CAMARA a au nom des plus hautes autorités, remercié tout d’abord le bureau de la concertation communale, le Président, la vice présidente et les rapporteurs pour la bonne conduite des travaux de la concertation, et aussi salué et félicité l’ensemble des participations pour leurs débats francs et sincères emprunts de courtoisie et de respect mutuel qui ont abouti à des recommandations pertinentes, remplissant ainsi leur part dans le vaste chantier du dialogue national inclusif.
Comme indiqué dans les directives de l’organisation du dialogue national inclusif, il dira que les dossiers complets de la concertation communale seront transmis au comité national d’organisation via le Gouverneur de Région, pour toutes fins utiles.
Nioro du Sahel, Moussa DIAKITE.

A propos Samba DIALLO

Cherchez à nouveau

Football : Kayes n’di s’adjuge du trophée Vacances foot Orange devant un public magnifique !

Le quartier Kayes n’di a remporté la finale de la 9 ème édition de la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *