mardi , novembre 19 2019
Accueil / Actualités / Contribution d’un jeune kayesien, Youssouf Sangaré sur le BLOCAGE DU PONT DE KAYES

Contribution d’un jeune kayesien, Youssouf Sangaré sur le BLOCAGE DU PONT DE KAYES

Une thématique au rendez-vous !

Depuis fort longtemps nous enregistrons, des cas d’accident mortels liés à l’état de la première liaison particulière reliant kayes- Bamako. Cette situation devient quotidiennement, une entrave pour les usagers mais aussi un obstacle qui pourrait freiner une partie de la rentabilité de l’économie du pays. Un calvaire qui a provoqué une forte mobilisation des populations, comme pour exprimer leur mécontentement aux autorités compétentes. Personnellement, je me pose la question de savoir, pourquoi l’État peut rester insensible face à une telle réalité choquante sans agir comme pour répondre à son devoir ? Il faut quand même le rappeler que, la réhabilitation des infrastructures routières permet, de faciliter la libre circulation des personnes et leur biens. Dès lors, l’État doit impérativement renforcer sa vigilance, pour voir réellement si le FER ( fond d’entretien routier ) exécute normalement les travaux qui lui ont été confiés. Il faut davantage rappeler qu’un État respectif et engagé pour la cause nationale, ne doit point rester neutre sans agir face aux besoins de la population. Quand j’ai vu mes concitoyens mobilisés pour réclamer un besoin fondamental, aussitôt j’étais farouchement choqué. Cette mobilisation des populations kayesienne demeure conditionnelle parce que, la statistique de la police sur les cas d’accident mortels est trop élevée. Et en plus, ce que nous devons retenir, c’est que les soins sont inappropriés.

Ça ne vaut pas encore une année, les kayesiens réclamaient le scanner pour doter les hôpitaux des équipements qui puissent répondre aux urgences. Maintenant, si les autorités restaient à pied d’oeuvre sur les lieux pour rétablir la circulation, en associant une entreprise de la place en travaillant sérieusement sous l’œil vigilant de cette même autorité fortement mobilisée, je pense que celà pouvait reluire la catastrophe routière. Mais Selon le slogan des mobilisants, et certains médias notamment Kayesinfos, la région de Kayes est oubliée et lorsqu’ils étaient sur le terrain, ils ont constaté qu’aucun cadre du ministère des travaux Public n’était sur les lieux pour rassurer que la circulation sera bientôt rétablie pour le bien de tous.

La jeunesse kayesienne est désormais une référence en matière de mobilisation !

Une jeunesse engagée à la fois responsable !

A propos Boubacar NIANE

Cherchez à nouveau

Diéma : Un ancien migrant donne le bon exemple

Un ancien migrant du nom de Demba DIARRA, âgé de 38 ans,  marié et père de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *