ENTRETIEN AVEC LE SECRETAIRE GENERAL DE L’ASSOCIATION DONKOSIRA, MR MAMADOU SENE CISSE.

 

Le journal Kayesinfos est parti à la rencontre de l’association DONKOSIRA, au cours de cet entretien, Mr Mamadou Sène Cissé nous a beaucoup parlé sur l’association DONKOSIRA, ses objectifs, ses différentes activités menées en 2019, les projets prévus  pour 2020 et pour finir il a lancé un appel à la population.
Kayes infos : Quels sont les objectifs de votre association?

DONKOSIRA (Mali) : Une association qui sert á collecter et diffuser les savoirs locaux par des nouvelles technologies de l’information et de la communication , notamment par la création d’ un site web et une application mobile , c’est á dire l’utilisation des moyens locaux(textes , des contes , des interviews , témoignages des sages , pour relever le défis.
Elle comprend trois membres , un Président ,Moussa Kalapo , un Secrétaire général Mamadou Sene Cissé et une trésorière et le siège est á Bamako Lafiabougou.
Kayesinfos : Quels sont les activités que votre association a mené de 2018 á 2019 ?

De 2018 en 2019 , Avec sa participation á la conférence de New Delhi en Inde l’Association avait realisé deux grands projets á savoir : Un projet de résilience dans les communautés marginalisées d’Afrique de l’Ouest , qui couvrait trois pays , le Sénégal village d’AGNACK petit et d’AGNACK grand , au Mali á Kayes (Monzona et Bouillagui) , en Guinée (Damaro), et un projet de numérisation des archives du cercle de Kita financé par la Librairie Britannique et enfin Donkosira en collaboration avec Marie Rodet et les villageois de Bouillagui travaillent à collecter et écrire l’histoire de Bouillagui et de la résistance de ses fondateurs à l’esclavage, sous forme de bande-dessinée et d’un film d’animation, pour inspirer les jeunes générations pour lutter contre toutes les formes de discrimination et d’exploitation, inclus l’esclavage moderne et pour cela on a organisé des workshop á Bamako pour former les délégués villageois de bouillagui comment collecter , faire , envoyer des reportages avec des Smartphones pour les diffuser sur le site de Donkosira ,et aussi des workshop á Bouillagui pour corriger le story board de la BD et aussi quelques ateliers de dessin avec les élèves de Bouillagui sur l’histoire de leur village.
Nous avons offert á l’association des femmes de Bouillagui Daga kané pour aménagement d’un jardin maraîchers , un montant d’un million trois six cent soixante mille (1.660.000 FCFA) en novembre2019.
Kayesinfos : Au delà de ces activités, avez-vous prévu d’autres projets pour 2020 ?
Mamadou Séne Cissé : Apres le workshop d’Accra organisé par le reseau AKN ,nous avons prévu deux projets pour l’année 2020, le premier est sur le réchauffement climatique qu’on a prévu de débuter en février 2020 en collaboration avec l’Université de la SOAS á Londres , Susex en Angleterre , et l’Université de Bordeaux en France pour 3 ans et le second projet concerne la migration causée par l’esclavage dans la région de Kayes en collaboration avec l’Association Temedt et l’Université de la SOAS á Copenhague au Danemark, pour une durée de 3 ans.
Kayesinfos : Quel appel lancez-vous à la population de Kayes ?
Mamadou Séne Cissé : L’appel que je lance à la population kayesienne ainsi qu’à tout le continent africain, est de valoriser nos ressources car l’Afrique est très riche en ressources culturelles et elle a des patrimoines très précieux mais qui restent inexploitables tandis qu’elles peuvent être un facteur de développement pour le continent. Si les jeunes n’arrivent pas à raconter leur histoire, cette culture disparaitra un jour c’est pour cela que l’association Donkosira a été crée, pour mettre en lumière toutes ces différentes potentialités culturelles.
Entretien réalisé par FATOU SACKO.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *